Mots-clefs

A la veille de l’ouverture du Forum mondial de Davos, Oxfam estime que 1% de la population mondiale détient la moitié des richesses.

Les 85 personnes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population, soit 3,5 milliards de personnes. La statistique, volontairement choc, est publiée par l’ONG Oxfam la veille de l’ouverture du Forum économique mondial de Davos.

Selon le rapport de l’ONG de lutte « contre les injustices et la pauvreté », les inégalités économiques se sont creusées rapidement dans la plupart des pays depuis le début de la crise. Ainsi, près de la moitié des richesses mondiales sont aujourd’hui détenues par 1% de la population.

Augmentation de la part de revenus dans 24 pays sur 26

Cette même proportion prise à l’échelle d’un pays fait dire à Oxfam que les 1% les plus riches ont augmenté leur part de revenu dans 24 des 26 pays pour lesquels des données sont disponibles entre 1980 et 2012.

En Chine, au Portugal et aux États-Unis, les 1% les plus riches ont plus que doublé leur part de revenus depuis 1980. Même dans les pays réputés plus égalitaires comme la Suède et la Norvège, la part de revenus allant aux 1% les plus riches a augmenté de plus de 50%.

Déréglementation et austérité

Pour expliquer ce creusement des inégalités, l’ONG pointe la dérèglementation financière, les systèmes fiscaux biaisés, l’évasion fiscale, mais également les mesures d’austérité, les politiques défavorables aux femmes et la confiscation des recettes issues du pétrole et de l’extraction minière. Le rapport indique :

Sans une véritable action pour réduire ces inégalités, les privilèges et les désavantages se transmettront de génération en génération, comme sous l’Ancien régime. Nous vivrons alors dans un monde où l’égalité des chances ne sera plus qu’un mirage.

Le Forum économique mondial, qui se tiendra cette semaine en Suisse, a identifié les disparités de revenus grandissantes comme un risque majeur pour les progrès humains.

Publicités