Étiquettes

Sûrement pas en France ! Et maintenant tout le monde le sait.

C’est une étude de la fondation éducative internationale, Varkey GEMS, qui l’a dévoilé au mois de janvier 2014.

Selon cette étude, l’une des particularités françaises, est le manque de respectaffiché par les élèves. Sur les 21 pays consultés, c’est en Chine que l’on respecte le plus les enseignants.

La France ?

Elle se positionne en queue de peloton à la 17e place. Les élèves français assument une attitude irrespectueuse vis-à-vis de leurs enseignants.

Selon plusieurs experts, ce manque de respect et de considération est dû à la massification de l’enseignement. En effet, si dans les années 1970 seulement 20 % d’une génération d’élèves obtenaient le bac, quarante ans plus tard ils sont presque 80 % d’élèves à l’obtenir.

Une solution pour renouer avec le respect

Les professeurs sont de plus en plus la cible de violence à l’école. Ils sont malmenés par les élèves, mais aussi par leurs parents.

Afin de mettre un terme à cette montée de la violence et pour rétablir le respect envers les enseignants, SOS Éducation avait proposé, déjà en 2010, huit mesures contre la violence à l’école.

Rétablir l’autorité des professeurs à l’école, les former à l’application de la discipline, réintroduire la fonction de surveillant général, créer des cours de civisme, exclure définitivement un élève à la troisième infraction grave au règlement intérieur, supprimer la réintégration automatique après exclusion, restaurer les internats spécialisés, rétablir prix et récompenses pour les élèves méritants.

Autant de solutions nécessaires pour que, enfin, les professeurs ne soient plus assujettis aux violences et pour qu’ils soient respectés.

Pour aller plus loin

Paola Carruolo

publié le 11 février 2014
Publicités